Poèmes et textes d'élèves

Destin

Publié le vendredi 9 mai 2014 14:27 - Mis à jour le mardi 20 mai 2014 12:26

Maintenant que tu as uni un printemps sans fleurs aux embruns d'une paix entrée dans l’odyssée de sa flamme,

fauche les nuages accumulés à l'horizon peu sûr,

restitue-les aux espoirs qui l'enfouissent à sa naissance.

Que la nuit te maintienne sur l'enclume des sa douceur noire !

Ta bouche crie le commencement des couteaux respirés.

Tes filtres chauds-entrouverts s’élancent aux massacres.

Rien que l'âme d'une saison sépare ton approche de l'amande meurtrière.

Marion Daniaux

Pièces jointes
Aucune pièce jointe