Le Lycée, lieu de vie et d'ouverture, lieu d'une culture commune

SOMMAIRE

II - Le Lycée, lieu de vie et d’ouverture, lieu d’une culture commune

1- Vivre ensemble et partager une culture commune

2 - Le lycée pour apprendre et se cultiver

a - Un lieu d’enrichissement culturel

b - Un lieu d’ouverture linguistique et européenne

3 - Valoriser l’image de l’établissement

a.Valoriser l’appartenance à l’établissement, mettre en valeur ce que nous faisons

b.Améliorer nos outils de communication vers l’extérieur

c. Valoriser la série littéraire

d.Valoriser davantage un élément clé de la valorisation du lycée : les sections européennes.

4. Former à la citoyenneté, développer la vie lycéenne

a. Apprendre à devenir citoyen, exprimer ses droits et devoirs au sein du lycée.

b. Développer la vie lycéenne, rendre les lycéens acteurs du lycée

5. Lieu de dialogue et d’ouverture vers l’extérieur

a. Inscrire davantage le lycée au cœur du quartier

b. Relations avec les familles

c. Relations avec les institutions

d. Partenariats avec les associations

e. Réussir son projet personnel et professionnel

 

II - Le Lycée, lieu de vie et d’ouverture, lieu d’une culture commune

1- Vivre ensemble et partager une culture commune

Le respect des personnes, des lieux, des règles de vie collectives.

Travailler ensemble suppose de partager des valeurs de respect des personnes et des fonctions de chacun. Les règles de vie collective définies au règlement intérieur supposent une appropriation et une sensibilisation des élèves, notamment en début d’année scolaire.

  • Le respect des différences

Les élèves en situation de handicap

Ce que nous faisons :

L’établissement accueille et s’adapte aux élèves en situation de handicap depuis sa création.

  • pour assurer une circulation aisée des PMR

  • pour recevoir une aide humaine (auxiliaire de vie)

  • pour bénéficier d’un emploi du temps adapté

  • pour bénéficier d’une évaluation adaptée (1/3 temps, aide d’un AVSI, autre modalité…)

  • pour recevoir un soutien particulier (heures de soutien dévolues aux élèves en situation de handicap)

  • information des élèves sur tous les parcours PostBac accessibles aux élèves en situation de handicap.

L’établissement coordonne l’aide aux élèves en situation de handicap

  • en se donnant les moyens budgétaires pour un poste de coordonnateur pédagogique (4h/semaine)

  • en invitant les partenaires de santé et partenaires institutionnels à participer aux conseils de professeurs, aux conseils de classe.

  • En organisant des Parcours Personnalisés de Santé autour des élèves handicapés.

Evolutions souhaitables :

  • Aide aux PMR :

Nécessité d’intégrer les PMR à tous les lieux de vie de l’établissement, EPS adaptée : prévoir dans l’EDT un créneau de deux heures accessible à une majorité de PMR, en terminale notamment pour préparer l’épreuve du Bac.

  • Aide aux élèves ayant des soucis de santé : organiser dans les classes le rattrapage des cours pour les absents.

  • Favoriser l’investissement des élèves dans des projets humanitaires : poursuivre l’information sur les associations caritatives initiées en 2nde en 2012.Valoriser la participation des élèves au Téléthon (presse, site internet)

2 - Le lycée pour apprendre et se cultiver

a - Un lieu d’enrichissement culturel

Ce que nous faisons :

L'établissement propose une section cinéma regroupant de 65 à 70 élèves. Au sein de cette section sont mises en place les actions suivantes:

  • Sorties au cinéma.-

  • Participation à différents festivals: Arras, Figra (un élève de la section participe au jury de chacun de ces festivals).

  • Travail en collaboration avec un professionnel du cinéma.

  • Réalisation d'un court-métrage.

Dans l'établissement, plusieurs projets sont menés en partenariat avec des structures locales:

  • La compagnie théâtrale Les Pakerettes pour l'atelier Théâtre.

  • L'OMJC pour le cinéma.

  • L'atelier lyrique de Tourcoing.

  • Le LAM de Villeneuve d’Ascq

  • Le Méliès- la Rose des vents (Plan B)

D'autres projets d'ouverture culturelle sont aussi mis en place au lycée :

  • Projets lecture mené par le CDI.

  • Concours Kangourou.

  • Atelier Robotique.

Cultures + est une association favorisant l’ouverture culturelle des lycéens et étudiants, elle aide à la création de clubs dans le temps périscolaire, et à l’organisation de voyages linguistiques et d’événements culturels au sein du lycée.

b - Un lieu d’ouverture linguistique et européenne

Ce que nous faisons :

Nous disposons de sections européennes dans 3 langues: anglais, allemand et espagnol regroupant environ 300 élèves. Au sein des sections européennes sont mises en place les actions suivantes:

  • Voyages linguistiques et culturels (voyages au Royaume-Uni, appariement avec l'Allemagne, Leverkusen

  • Travail avec des assistants de langue étrangère dans 3 langues : anglais, espagnol, allemand.

  • Entrainement spécifique aux épreuves orales.

  • Sorties cinéma pour voir des films en VO.

Evolutions souhaitables :

Pour remédier au manque de visibilité en matière d'information et de mise en valeur des sections Européennes, l’établissement s’attachera tout particulièrement à :

  • Valoriser les sections Européennes en particulier sur le site internet du lycée de façon à en faire un point fort de notre lycée.

  • Prévoir un renforcement linguistique des sections européennes si la DHG le permet

  • Préparer les élèves qui le souhaitent à la certification euro

3 - Valoriser l’image de l’établissement

a.Valoriser l’appartenance à l’établissement, mettre en valeur ce que nous faisons

Constat : on constate une baisse d’attractivité de notre établissement en 2011 2012 dans les 5 collèges de secteur (Annexe 14). Et ce, malgré les efforts déjà déployés lors des rencontres de parents de 3ème auxquelles nous répondons systématiquement et les journées Portes Ouvertes que nous organisons en Janvier, à destination des élèves et des parents d’élèves de 3ème. Chacun d’entre nous peut contribuer à l'amélioration de l’ image de l’établissement et en premier lieu, chacun porte l'image de l'établissement à travers sa pratique professionnelle quotidienne et son investissement, son engagement personnel. Chacun peut contribuer de là où il agit à améliorer l’environnement dans lequel il travaille.

Evolutions souhaitables : Améliorer notre environnement de travail 

  • Un environnement plus beau: utiliser l'espace pour montrer des oeuvres d'art, pour mettre en avant des productions culturelles et intégrer l'art dans notre champ visuel.

  • Un environnement marqué par une envie de partager et faire circuler l’information plus vite ; les sources d'information sont multiples, le CDI dont la gestion de l'information est une des vocations importantes, ne peut être le centre par lequel passent toues les informations, chacun doit avoir le souci de partager ce qu'il sait, ce qu'il fait, et d’en faire bénéficier la collectivité.

- Mettre en place un semainier du lycée qui ferait l'inventaire hebdomadaire de tous les évènements se déroulant au lycée (communication interne).

- Organiser des journées portes ouvertes internes lors d’une demi journée banalisée pour favoriser les échanges entre les élèves et les enseignants, partager les projets réalisés dans les classes.

- Mettre en place un calendrier d'informations grand format affiché en salle des professeurs et « alimenté » par les personnels menant des projets ou sorties.Un environnement suscitant la curiosité.

L'établissement, par ses différents partenariats avec des structures culturelles, est en mesure de proposer de l'événementiel : affichages dans le cadre de projets culturels, expositions temporaires, résidences ponctuelles d'artistes, concerts impromptus etc

b.Améliorer nos outils de communication vers l’extérieur

  • le site de l’établissement : Un site mieux structuré, plus visuel, plus collaboratif.

Alimenter nos outils de communication vers l’extérieur (site internet, Vie scolaire.net, plaquette de présentation du lycée).

  • Communiquer davantage avec les medias, mettre en valeur ce qui se passe à l’intérieur du lycée.

c. Valoriser la série littéraire

Constat :

On constate une perte d’effectif en série littéraire, (9.2% en 2008 2009, 6.4%en 2009 2010, 3.3% en 2010 2011, 7% en 2011 2012). Difficultés des élèves et difficulté à rendre la série attractive pour les très bons élèves qui s’orientent plutôt en S. Ouverture d’une spécialité Droit et Grands Enjeux du monde contemporain en 2012. Comment travailler à l’attractivité de cette série et à la réussite des élèves qui la choisissent ? Quel projet pour les L ?

Evolutions souhaitables :

•. Un projet proposant aux élèves de L, un parcours de réussite en deux ans

Outre un enseignement littéraire et linguistique conséquent prévu par les programmes, on envisagera une première année construite comme un parcours culturel organisé en 4 domaines (exp : domaine théâtral, musical, musées, poésie, cinéma…), multiplier les occasions de rencontres des élèves avec l’art et la culture en investissant les lieux culturels proches et en développant les partenariats.

Une seconde année marquée par la réflexion sur les études et métiers envisageables avec un Bac L : rencontres de professionnels, d’étudiants anciens élèves de L, conférences de professionnels du monde de la culture, de l’information, de la communication, du monde juridique…

d.Valoriser davantage un élément clé de la valorisation du lycée : les sections européennes.

Ce que nous faisons:

Nous disposons de sections européennes dans les trois langues. Environ 350 élèves (220 en Anglais, 60 en Allemand, 70 en Espagnol) suivent ce cursus. Par ailleurs, des élèves non euros,

recommandés par leur professeur de langue, peuvent intégrer cette section.

Evolutions souhaitables :

- faciliter les passerelles vers les sections européennes.

- valoriser davantage les sections européennes en leur accordant, notamment, une plus grande

visibilité sur le site internet du lycée.

4. Former à la citoyenneté, développer la vie lycéenne

a. Apprendre à devenir citoyen, exprimer ses droits et devoirs au sein du lycée.

Les lycéens doivent pouvoir, en sortant du lycée, être en capacité d’agir comme des citoyens éclairés, non seulement par l’expérimentation de la représentation lycéenne mais aussi par la formation et l’apprentissage d’une société démocratique.

Ce que nous faisons :

  • formation des délégués de classe

  • information des délégués sur le fonctionnement des instances du lycée

  • réunions du CVL mais en nombre insuffisant

Evolutions souhaitables :

Les élèves ne sont pas assez informés et impliqués dans la vie lycéenne. Il est nécessaire d’effectuer des actions en cohérence dans ce domaine pour amener les jeunes à prendre les responsabilités qui leurs sont proposées. L’information des élèves sur le fonctionnement de la représentation lycéenne doit se généraliser pour tous, avec un rappel nécessaire en chaque début d’année, pour tous les niveaux.

Une fois élus, les lycéens doivent être formés et accompagnés :

  • La formation des délégués doit être généralisée et renforcée de manière à accompagner les délégués dans la préparation des différentes instances auxquelles ils assisteront. Une formation doit être proposée aux élus du CVL ainsi qu’aux élus du CA.

  • Les personnels volontaires peuvent venir enrichir la formation par leur expertise, aussi bien d’un point de vue pédagogique qu’institutionnel.

  • Chaque CA doit pouvoir être accompagné d’une réunion d’information et de formation sur les points qui seront abordés (budget, DHG, compte financier, …)

  • Le CVL n’est pas suffisamment actif. Instance de réflexion et d’expression à part entière dans la vie du lycée, il doit être aidé et accompagné :

Il doit se réunir, comme le cadre légal le prévoit, avant chaque CA

Lorsque le besoin s’en faire sentir, il doit être réuni pour l’avancée des projets portés

Un « bureau des élèves », salle de réunion des délégués et d’information de tous les élèves est mis à leur disposition.

  • Enfin, l’action menée ne peut avoir du sens que si elle est relayée au sein des instances du lycée par les adultes. Les élèves doivent avoir la possibilité d’être entendus lors des différents conseils. Ils doivent être accompagnés par les personnels présents tout au long de l’année pour développer des compétences de porte-parole et de représentant.

b. Développer la vie lycéenne, rendre les lycéens acteurs du lycée

La vie lycéenne doit avoir une place plus importante au sein de l’établissement. Par ce biais, les élèves doivent pouvoir s’approprier le lycée, en devenir acteurs. Il est nécessaire de proposer des actions en faveur de la dynamisation de la vie lycéenne et de l’accompagnement dans la construction de la vie d’adulte.

 

Ce que nous faisons :

  • Actions de prévention par le biais du CESC (conduites à risques, mal être, sexualité, tabagisme, …)

La Maison des Lycéens en tant qu’association existe mais n’est pas active. Une salle lui est dédiée.

Evolutions souhaitables :

  • La Maison des Lycéens doit être réactivée et permettre aux élèves de se retrouver dans des projets collectifs à dominante culturelle, sportive ou humanitaire. Le lien avec Cultures + doit être développé pour mener à bien des projets communs et dynamiser la vie du lycée.

  • En partenariat avec le CESC, les actions de prévention doivent être poursuivies et développées. Elles peuvent être mises en lien avec les projets de la MDL.

  • Il faut inciter les jeunes et notamment les jeunes filles à participer davantage à l’association sportive pour enrayer la baisse du nombre de licenciés, en proposant des activités plus diversifiées. Dans le cadre des actions humanitaires et actions de solidarité, le lycée doit permettre aux jeunes ayant déjà des projets d’actions de ce type de les concrétiser :

  • Poursuivre l’information sur les associations caritatives initiée en 2nde en 2012

  • Valoriser la participation des élèves au Téléthon (presse, internet)

5. Lieu de dialogue et d’ouverture vers l’extérieur

a. Inscrire davantage le lycée au cœur du quartier

Constat :

Le sentiment diffus exprimé par les représentants des élèves et des familles traduit une forme de malaise sur la place Léon Blum, aux abords immédiat du lycée (vente de produits illicites), sentiment de « ne pas être à l’aise sur la place ». le lycée s’inscrivait au préalable dans des opérations d’animations de quartier du type « musique à Queneau » en partenariat avec la mairie et la maison Jacques Brel. Cet événement n’existe plus. Il conviendrait de marquer plus fortement la présence du lycée dans cet environnement afin que les lycéens s’y sentent bien et de les protéger de toute forme d’incitation aux conduites à risques.

Evolutions souhaitables :

  • Revoir la signalétique aux abords du lycée pour mieux l’identifier

  • Travailler de nouveau avec la maison Jacques Brel et les structures associatives locales lors des événements festifs ou de prévention qui sont organisés.

  • Inviter les « forces vives » du quartier à nos manifestations culturelles.

  • Travailler en étroite collaboration avec les services municipaux et de police

b. Relations avec les familles

Il convient de travailler en relation étroite avec les familles de nos élèves. Outre les réunions qui leur sont ouvertes et les outils de communication disponibles, il est important d'entretenir avec les parents d'élèves une relation de confiance et de partenariat en leur donnant les moyens de suivre aisément la scolarité de leur enfant tout au long de l'année scolaire, en les associant aux événements du Lycée, en entretenant un dialogue ouvert et constructif.

c. Relations avec les institutions

  • le Conseil Régional NPDC (en 2012 2014 : « Initiatives Lycéennes »)

  • la Mairie de Villeneuve d’Ascq

d.Partenariats avec les associations

L’établissement travaille en collaboration avec de nombreux partenaires extérieurs

- Santé : Cèdre Bleu, CMP (prévention conduites à risque)

- Droit : tribunal d'instance, Conseil Général

- Culture : La Rose des Vents, le Melies, le Kino, le LAM

- Entreprises : BGE (aide à la création d’entreprises virtuelles), les grandes enseignes commerciales, la chambre de commerce et d’industrie.

- Handicap : CMP, IEM Dabadie

- une association d'anciens élèves de Queneau est en projet.

e. Réussir son projet personnel et professionnel

Ce que nous faisons :

En dehors de l’information classique sur les séries et les voies d’orientation possibles, le lycée propose travaille notamment sur les domaines suivants :

  • Liaison collèges/Lycées, Lycées/Université et supérieur.

  • les collèges de secteur :

  • Rencontre en Juin des PP de 3ème et des futurs PP 2nde, connaissance des élèves qui nous arrivent et organisation de l’AP en fonction des besoins repérés.

  • Formations d'Initiative Locale  disciplinaires ponctuelles

  • les Universités : projet « Demain l’Université »

  • Journée d’immersion des Terminales à l’Université

  • Tables rondes 1ères avec des étudiants et des Professeurs d’Université

  • L'Institut d'Etudes Politiques de Lille (Projet PEI)

  • les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

Evolutions souhaitables :

Il existe un partenariat avec Science Po Lille à travers le dispositif PEI. Néanmoins, la liaison avec les CPGE (littéraires, économiques et scientifiques) devra être accrue pour permettre aux élèves une meilleure appréhension de la réalité et des exigences de ces études.

La découverte des voies d’orientation et des métiers : organisation de réunions à destination des familles et des élèves en Janvier pour toutes les séries, journée de l'orientation pour les secondes pendant le Bac Blanc.De manière générale, il faut travailler à ce que chaque élève construise son projet personnel tout au long de sa scolarité de lycéen en se fixant des objectifs par niveau :

  • 2nde : connaissance de soi, découverte des spécificités de chaque série et choix en fonction de son projet et de ses possibilités

  • première : découverte des grandes voies de poursuite d'étude et des exigences requises (BTS, IUT, Université, CPGE)

  • Terminale : connaissance des écoles et de leur spécificité

Solliciter le concours d'anciens élèves pour témoigner de leur parcours aux plus jeunes est souhaitable lors des séances dédiées à la découverte des voies d'orientation.

Modifier le commentaire 

le 09 janv. 2014 à 10:18

Haut de la page